Le Conseil Communal de Nyon a un nouveau président issu de notre parti!

Lundi 24 juin, le Conseil communal de Nyon a élu son nouveau Président Blaise Edgar Rochat qui siégera du 1er juillet 2019 jusqu’à fin juin 2020.

Véronique Bürki remettant à Blaise Rochat le sceau et la cloche du Conseil.
Véronique Bürki remettant à Blaise Rochat le sceau et la cloche du Conseil.
© Michel Perret

De la Vallée à Nyon

Originaire de la Vallée de Joux (communes de l’Abbaye et Le Lieu), Blaise Rochat y a vécu de sa naissance en 1948 jusque vers ses 20 ans. Après avoir séjourné à Lausanne puis aux Etats-Unis, il s’installe à Nyon en 1976. Marié, Blaise Rochat est père d’un garçon et est deux fois grand-père.

Bien intégré dans la vie nyonnaise, Blaise Rochat a présidé durant douze ans le Conseil paroissial de la Paroisse réformée de Nyon. Il a remis son mandat le 31 mars dernier. Il s’intéresse à la généalogie, particulièrement à l’histoire de ses ancêtres. Ceu-ci ayant émigré aux Etats-Unis vers 1850, il essaye d’entretenir des liens solides avec leurs descendants. Amateur de sport, il suit le plus possible le HC Vallée de Joux. En plus du hockey sur glace – qu’il a pratiqué en amateur sur le lac de Joux -, il apprécie particulièrement le football, le basket et l’athlétisme.

Titulaire du brevet de capacité de préposé aux poursuites et faillites, et au bénéfice d’une formation en matière de Loi fédérale sur la poursuite pour dettes et faillite (LP), Blaise Rochat a mené sa carrière professionnelle principalement au sein des Offices des poursuites et faillites de Nyon, Vevey et de l’Office des faillites de Genève en tant que spécialiste dans le traitement des faillites et concordats. Il est à la retraite anticipée depuis 2012.

Présidence et neutralité

En tant que Président du Conseil communal de Nyon, Blaise Rochat espère pouvoir mener des débats constructifs et respectueux des opinions de chacun, sans parti pris et dans une neutralité totale. « En même temps, il est important de rester disponible pour assurer le fonctionnement du Conseil en collaboration avec les personnes en place », complète celui qui présidera sa première séance du Conseil communal le 2 septembre prochain.